Cosmogonies ou ré-écrire des récits des origines

Atelier « Cosmogonies » ou écrits des commencements

Odette et Michel Neumayer (Analystes du travail et concepteurs d’ateliers d’écriture

 

En s’autorisant à écrire des fragments, on s’autorise à du chaos.
F. Nietzsche.

 

Sciences, mythes et action

Les mondes ne se sont pas faits en une fois et la première tentative n’a pas toujours été la bonne. Même les dieux se répètent et sont soumis au hasard, aux changements de route, aux bifurcations. Telle est l’une des leçons que le lecteur curieux d’histoire et de mythe peut tirer de la fréquentation des récits fondateurs des grandes religions aussi bien asiatiques que moyen-orientales ou occidentales.

Cette découverte d’une création de monde qui serait beaucoup plus chaotique, imprévisible et incertain nous conduit à faire redécouvrir l’atelier qui suit. Il consiste à faire … Lire la suite

Fragments et dispositif : écrire dans les parages d’Italo Calvino (« Si par une nuit d’hiver… »)

Cet atelier est la suite d’un travail commencé en 1982 par la Commission « Français » du G.F.E.N.-Provence, publié dans « Apprentissage du récit : créer des récits complets dans une temporalité longue » (Tirage épuisé).

Lire le détail de l’atelier en pdf

 

PHASE 1 – PHASE D’OUVERTURE À L’AUTEUR

  • Fresque « questionnante »
  • Imprégnation par fragments de lecture
  • Écrire à partir d’incipit.

Chaque groupe a pour consigne de rédiger la suite en faisant jouer plusieurs contraintes d’écriture : *contrainte onomastique / *contrainte chromatique / *contrainte référentielle
On écrit la suite du texte de CALVINO en y tissant le maximum de mots des listes produites et en faisant jouer les contraintes dans tous les sens.

PHASE 2 – RELANCES

 A – Introduction de l’insolite

B- Introduction Lire la suite

Atelier plaquette

L’atelier plaquette est un atelier autogéré qui part du besoin de faire un point, de traiter ensemble une question et de le faire par écrit.

Il suppose de mettre en place plusieurs lieux :

  1. un lieu d’écriture N°1 où cette question commence à être abordée par des textes différents ;
  2. un lieu de lecture où ces premiers textes sont donnés à lire ;
  3. un lieu d’écriture N°2 où on répond aux textes initiaux ;
  4. un cercle de décision que chaque participant peut convoquer si un besoin de réguler le travail se fait sentir ;
  5. et finalement, un lieu de montage où la matière produite est inventoriée et organisée.

 

Lire ci-dessous la 1ere mise en forme de l’atelier faite par Jean Delpuech dans le recueil « Pourquoi GFEN Sud-Est fait … Lire la suite

La langue, archipel de l’ambigüité (Un retour sur une semaine d’ateliers d’écriture et plus…)

La langue, la meilleure… ou la pire des choses ? La langue, moderne réincarnation de la figure de Janus[1] ? Quand l’une des faces nous ouvre à la rencontre et au partage, l’autre nous confinerait dans une identité bornée, nous enfermerait dans une case essentiellement administrative, nous ouvrirait (ou nous fermerait) un droit ?

Ce questionnement nous a conduits à proposer, dans le cadre de l’Université de printemps 2014 de Lire et Ecrire, cinq jours d’ateliers d’écriture sous l’intitulé : ‘L’atelier d’écriture, outil ou défi pour une formation à l’interculturel’.

Le retour que nous en proposons ici prend la forme d’un kaléidoscope mêlant descriptifs d’ateliers, réflexions sur le rapport entre ‘langue’ et ‘intégration’, brève mise au point sur ce qu’est et permet l’atelier d’écriture, portraits et témoignages.

Pascale LASSABLIÈRE… Lire la suite